Le CBD peut-il contribuer à des meilleures performances sportives ?

Pour les athlètes de haut niveau, et ceux d’entre nous qui s’efforcent d’atteindre de tels sommets, la recherche de substances améliorant les performances est éternelle et difficile. Les compléments doivent être conformes aux lois antidopage, être sûrs et, de préférence, naturels.

Le CBD fait actuellement des vagues parmi les athlètes, qui réclament des bienfaits aussi variés que l’accélération de la récupération après une blessure, un sommeil plus profond et une réduction des douleurs musculaires.

Bien que de nombreuses organisations considèrent l’autre principal cannabinoïde du cannabis, le THC, comme une substance illicite, l’Agence mondiale antidopage autorise l’utilisation d’isolat pur de CBD. Le CBD est un cannabinoïde non toxique aux propriétés anti-inflammatoires, neuroprotectrices, anti-anxiété et analgésiques, et pourrait représenter un complément légal qui changerait la donne.

Mais le pouvoir du CBD n’est-il que du battage publicitaire ? Existe-t-il des preuves substantielles que le CBD peut offrir aux athlètes un réel avantage ? Ou bien ces affirmations sont-elles simplement de la propagande pour un cannabinoïde en vogue ?

Que disent les études sur le CBD ?

Selon des recherches récentes publiées en 2020, le CBD pourrait soutenir les athlètes de plusieurs façons.

Réduction de l’inflammation et de la douleur

Une revue de 2020 publiée dans Sports Medicine a analysé les études précliniques sur les animaux et les essais cliniques du CBD dans les populations non sportives. Les auteurs ont découvert que le CBD peut promouvoir des effets physiologiques, biochimiques et psychologiques potentiellement bénéfiques pour les athlètes.

L’une des principales conclusions de l’étude est que le CBD pourrait contribuer à atténuer la douleur inflammatoire associée aux lésions tissulaires et la douleur neuropathique causée par les lésions ou l’irritation nerveuses. Cela pourrait signaler un avantage important pour les athlètes d’endurance : les entraînements répétitifs sur de longues distances peuvent provoquer une inflammation et une irritation des nerfs périphériques.

Protection contre les dommages gastro-intestinaux

L’étude de la médecine sportive mentionnée ci-dessus a également montré que le CBD peut protéger contre les dommages gastro-intestinaux. Les athlètes qui s’adonnent régulièrement à une activité intense peuvent réduire l’apport d’oxygène et de nutriments dans leur système gastro-intestinal (GI).

Le stress gastro-intestinal peut avoir une influence négative sur les performances et la récupération après un exercice physique, en raison des nausées, des vomissements et d’une mauvaise assimilation des nutriments. La recherche préclinique a montré que le CBD peut réduire les dommages tissulaires et rétablir la perméabilité de l’intestin.

La santé des os

Les auteurs ci-dessus ont en outre fourni des preuves que le CBD peut favoriser un dépôt osseux sain et aider à la guérison des fractures. Des os sains sont essentiels pour les athlètes, et la santé des os est parfois compromise par des blessures traumatiques ou une disponibilité énergétique insuffisante.

Gestion de l’anxiété liée à la performance sportive

Le CBD peut également aider les athlètes à gérer l’anxiété liée à la performance sportive, selon la revue Sports Medicine. L’anxiété avant une compétition peut entraîner une perte de sommeil, augmenter la dépense énergétique et nuire à l’apport nutritionnel.

Selon les auteurs de la revue, des études menées dans des populations humaines non sportives ont indiqué que le CDB peut soulager l’anxiété dans des situations stressantes. Le CBD pourrait même être plus efficace lorsqu’il est associé à des interventions psychologiques telles que les thérapies cognitivo-comportementales.

Des qualités neuroprotectrices pour se prémunir contre les lésions cérébrales

Une autre étude de 2020, publiée dans Pharmacological Research, a également pesé la validité et l’applicabilité des recherches existantes du CBD pour les athlètes. Ces auteurs sont arrivés à des conclusions similaires, mais avec un accent légèrement différent.

Les propriétés neuroprotectrices du CBD ont été distinguées pour leur potentiel à contrecarrer les dommages qui peuvent survenir à la suite d’une commotion cérébrale liée au sport. Ces commotions sont considérées comme une variante du traumatisme crânien léger et peuvent entraîner des complications à long terme telles que des lésions neuronales.

Les auteurs de l’étude mettent l’accent sur des recherches récentes sur un modèle animal démontrant que l’huile de CBD pourrait aider à traiter la douleur, l’agressivité et la dépression liées à un traumatisme cérébral léger. L’huile de CBD a également aidé à contrecarrer les dommages neuronaux dans le cortex préfrontal du cerveau. Le cannabinoïde inhibe en outre le stress oxydatif et la neuroinflammation, conférant ainsi des avantages supplémentaires en matière de neuroprotection.

Ces résultats sont prometteurs car il n’existe actuellement aucune thérapie pharmacologique efficace pour gérer les traumatismes cérébraux légers. Les lésions cérébrales traumatiques répétitives, qui peuvent être courantes dans les sports de contact, peuvent également entraîner des maladies neurodégénératives chroniques telles que l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC).

Cycles de sommeil et d’éveil

L’étude de la Recherche pharmacologique 2020 a également souligné le potentiel du CBD à améliorer le sommeil. Des recherches sur des modèles animaux ont permis de découvrir que le CBD pourrait être à la fois un agent inducteur de sommeil et un agent favorisant l’éveil. Cette capacité à produire des effets opposés – connus sous le nom d’effets biphasiques – dépend de la dose utilisée et semble fonctionner avec le plus de succès lorsque le rythme naturel veille-sommeil a été perturbé.

Des doses plus faibles de CBD semblent favoriser l’éveil, tandis que des doses plus élevées semblent favoriser le sommeil. Ces deux propriétés peuvent être bénéfiques : Si la quête d’une bonne nuit de sommeil est inestimable avant un grand match, rester éveillé pourrait également améliorer les performances des athlètes qui participent à des ultra-marathons ou à des épreuves d’endurance.

Mais certains de ces avantages ont-ils un coût pour les performances sur le terrain ? Une meilleure récupération et un sommeil sain peuvent sembler attrayants, mais pas s’ils signifient un équilibre ou une coordination compromis.

Selon l’étude de la médecine sportive, la réponse est cependant non. Les chercheurs ont évalué les essais cliniques portant sur l’impact du CBD sur les fonctions cognitives et psychomotrices et ont constaté que les données actuelles suggèrent que le CBD n’a probablement pas d’impact négatif sur ces fonctions chez les personnes en bonne santé.

Le mot de la fin

Comme c’est souvent le cas avec la recherche sur le cannabis, il faut davantage de données sur les populations humaines pour obtenir des résultats plus concluants. Les auteurs des études sur la médecine sportive et la recherche pharmacologique soulignent le caractère préliminaire de leurs conclusions. Si les données actuelles sont très prometteuses, la recherche clinique sur des populations d’athlètes fournira des indications plus définitives sur l’utilité du CBD.

Heureusement, il semble que de telles initiatives de recherche soient déjà en cours. En 2019, Aurora Cannabis a fait équipe avec l’UFC pour développer la recherche clinique sur le CBD, le bien-être et la récupération des athlètes, et d’autres recherches sont à venir. D’autres recherches sont à venir. Attendez-vous à voir d’autres études se dérouler dans cet espace dans un avenir proche.

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire
    0
      🛒 Votre Panier
      Votre panier est videRetour à la boutique